French

Download PDF

Galway Rape Crisis Centre

Le Galway Rape Crisis Centre propose depuis 1984 un service de conseils et de soutien de qualité aux hommes et aux femmes ayant connu des abus et des violences de nature sexuelle. Les personnes bénéficiant de nos services ont subi différents sévices, notamment des abus sexuels lorsqu’ils étaient enfants, des viols ou des agressions sexuelles.

Ces abus ou agressions sont constitués par des actes qu’une personne serait forcée de commettre ou de subir contre sa volonté, notamment :

– le visionnement ou l’écoute forcée de documents à caractère pornographique
– l’observation d’actes sexuels
– des attouchements de nature sexuelle
– le toucher d’organes génitaux
– des rapports sexuels oraux
– toute pénétration de l’anus ou du vagin par un doigt, un objet ou un pénis constitue un viol

La moindre forme d’abus ou d’agression de nature sexuelle peut avoir des conséquences profondes et à long terme sur la personne qui les a subies, surtout lorsqu’elles ont été vécues à l’âge enfant. Les effets prennent des formes assez diverses, notamment :

– difficultés relationnelles, tout particulièrement dans les relations sexuelles
– perturbations du sommeil, cauchemars, images récurrentes
– obsession autour de ces abus
– abus de substances ou autres dépendances pour oublier la douleur
– intense sentiment de colère, de ressentiment et de honte
– pensées suicidaires et/ou automutilation

De nombreux mythes se sont construits autour des violences et des agressions à caractère sexuel. Ceux-ci peuvent empêcher les personnes ayant subi de tels traumatismes de venir chercher de l’aide. Une partie de notre travail consiste à éduquer le public au sujet de ces mythes.
On a, par exemple, tendance à croire que la victime a cherché à attirer son agresseur de par sa tenue ou son comportement. Mais, en réalité, personne ne peut se donner le droit d’agresser quelqu’un sous prétexte d’avoir été provoqué par son comportement ou son style vestimentaire.
Autre idée reçue : une personne qui a fait l’objet d’abus ou a été violée est “abîmée”, elle ne s’en remettra jamais totalement. Une fois de plus, cela est tout à fait faux. Nous avons vu de nombreuses victimes reprendre une vie normale grâce à un soutien adapté, avec souvent le sentiment d’être plus fortes et plus heureuses qu’avant leur agression. Ce n’est pas la victime qui doit avoir honte, c’est son agresseur.

Si vous avez fait l’objet d’abus ou d’agressions à caractère sexuel et que vous recherchez un soutien pour vous aider à surmonter les répercussions que de tels sévices ont pu avoir sur votre vie, n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillers expérimentés sont là pour vous écouter et vous épauler.
Nous essayerons, au cours d’une première rencontre, de voir où vous vous situez dans votre vie à l’heure actuelle, d’établir la façon dont ce qui vous est arrivé vous a affecté et de déterminer le type de soutien que vous recherchez.
Notre service sans rendez-vous vous est ouvert à tout moment. La liste d’attente pour un service d’encadrement à long terme est en moyenne de 5 à 6 mois. Nous pouvons organiser la participation d’un traducteur.
Nos services d’encadrement sont très abordables. Nous demandons une somme minimale par séance en fonction des revenus de chacun.

Nous proposons également :

Des groupes d’encadrement
Un programme de formation, de prévention et de sensibilisation
Un service d’assistance téléphonique
Un accompagnement vers des services tels que la Gardai (Police) et le tribunal
Une clinique d’aide juridique offrant des conseils d’ordre juridique à nos clients Une clinique spécialement consacrée aux demandeurs d’asile
Back to Top

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close